PIA (66) : nouveau lotissement de 16 maisons HQE®

Les plans masse ont été étudiés de manière à limiter les déperditions de chaleur et à favoriser la solarisation : compacité des maisons, orientation sud privilégiée, isolation renforcée de l’enveloppe, séjour traversant, larges baies vitrées, salle de bains avec fenêtre… Ces choix architecturaux permettent aux occupants de profiter d’apports gratuits de chaleur l’hiver et d’apports de lumière naturelle bénéfique au confort visuel et aux économies d’énergie.

Pour doter les maisons d’une isolation très performante, la maîtrise d’oeuvre a opté pour des murs extérieurs en Monomur terre cuite de 30 cm. Ces briques, assemblées par application de la pose à joint mince (épaisseur de mortier-colle d’un millimètre), sont constituées de multiples alvéoles qui emprisonnent l’air, le meilleur des isolants. Elles ne nécessitent aucune doublage supplémentaire. L’isolation est ainsi répartie dans le mur : l’hiver, le matériau stocke la chaleur du soleil, puis la restitue progressivement par rayonnement ; l’été, notamment en période de fortes chaleurs, il réagit comme un climatiseur naturel qui régule les fluctuations de température entre le jour et la nuit. Grâce à l’absence d’isolant à l’intérieur, le Monomur absorbe la chaleur du soleil qui pénètre dans la maison pour la restituer petit à petit la nuit (déphasage d’environ 12 heures) quand la température intérieure s’est rafraîchie.

Le plancher bas sur terre-plein a fait l’objet d’une isolation toute surface. Quant au pont thermique du plancher intermédiaire, il a été traité au moyen de la planelle isolante du Monomur : voir les blocs coffrant isolant
Les menuiseries des baies vitrées sont en PVC et les vitrages 4/16/4 à faible émissivité intègrent une lame d’argon.